Social Icons

INSOUTENABLE DOUBLE PEINE DES PALSTINIENS DU YARMOUK

Cette photo a été prise lors d’une distribution de nourriture dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, que l’armée syrienne assiège depuis que les rebelles en ont pris le contrôle.
C'est une photo insoutenable où l’on voit une interminable file d’attente de milliers de personnes attendant de recevoir de l’aide alimentaire après des mois de blocus de leur camp par l’armée syrienne, les privant de tout, et en particulier de nourriture.

Ces dernières semaines le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) avait finalement pu commencer à apporter de l’aide humanitaire. «7 000 colis alimentaires sont destinés à environ 18 000 réfugiés, ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan », indique Adrian Edwards le porte-parole de cette institution onusienne à la même source, précédemment mentionnée.

Intervenant  sur la chaîne de télévision Al-Jazeera, ce dernier a indiqué, qu’il a été hanté par le spectre de la misère des réfugiés de Yarmouk. « Je suis profondément choqué après ma visite du camp Yarmouk : Je n’imaginais pas qu’il puisse exister dans notre monde une telle misère, les gens meurent de faim, ils sont devenus comme des fantômes » déplore-t-il.

Dans un autre article, paru le 10 Janvier 2014 dans le site Huffingtonpost Québec, on lit : « Au moins 41 réfugiés palestiniens sont morts de faim ou par manque de traitement en trois mois dans le camp de Yarmouk syrienne ».

L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) alerte depuis un certain temps sur les terribles conditions de vie à Yarmouk et de l’extrême souffrance endurée par ses habitants, or la communauté internationale n’a toujours pas la volonté d’empêcher que de telles scènes se reproduisent.

Il est important de noter qu’officiellement, près de 500.000 Palestiniens vivaient en Syrie avant le début du conflit en mars 2011, le Yarmouk abritait quelque 170.000 habitants, aujourd’hui il ne compte qu’environ 18 000 réfugiés palestiniens.  source de l'article
 
Blogger Templates