Social Icons

LA RESISTANCE A L’OCCUPATION DANS LA REGION DE MILIANA

La résistance à l’occupation dans la région de Miliana est un beau livre, qui donne un large aperçu sur la période 1830-1843 , signé par le regretté Ahmed Benblidia, ancien médecin, ce beau livre est truffé d’une riche documentation et rehaussé par de belles illustrations.  Rédigé il y a quarante ans. A l’initiative de certains amis et d’anciens médecins, ce beau livre devait faire l’objet d’une publication à l’orée des années 1980. Le comité de lecture l’avait validé, mais le défunt s’était engagé  dans des travaux de compléments iconographiques et de mise en forme du document pour justement répondre aux conditions de l’éditeur. Mais la maladie a entravé ce projet d’édition.
Dans la préface signée par l’un des fils du défunt, Mohamed Benblidia, il est indiqué que son regretté père a laissé  derrière lui un manuscrit enrichi de cartes, de photos, listes de références et des principales dates de la période concernée.
«Voilà ce qu’il nous a laissé et ce que nous avons conservé. Nous savions, et ceci nous a été confirmé par des amis historiens et spécialistes, que ce manuscrit était suffisamment élaboré pour permettre rapidement de passer à la phase de la publication. Il était donc de notre devoir d’entreprendre les démarches pour faire aboutir le projet que notre père avait laissé inachevé… Nous sommes  heureux que ce livre redonne la parole à notre père pour nous dire encore ce que furent le courage des Algériens, des habitants de Miliana et des régions avoisinantes, leur contribution et leurs sacrifices pour résister à l’envahisseur et vivre libres», écrit-il.
De son vivant, cheikh Ahmed Benblidia considérait son manuscrit comme un essai à l’état pur. Dans un français des plus élaborés, l’auteur se lance dans la reconstitution de l’histoire ordonnée d’une ville et de sa région durant une décennie de guerre contre les armées de Valée et de Bugeaud. Pour les besoins de la rédaction de ce beau livre, le défunt Ahmed Benblidia s’est appuyé sur plusieurs documents écrits, dont des annales, des correspondances des belligérants, ou encore de témoins de l’époque.
Les fonds documentaires de la Bibliothèque nationale et des Archives d’Aix ont également été d’un apport appréciable pour la rédaction de ce beau livre. Ahmed Benblidia s’est également intéressé à la tradition orale en collectant des témoignages exclusifs et pathétiques à la fois d’habitants de la région de Miliana. Ce sont des propos que l’auteur a recueillis, alors qu’il était tout jeune, auprès de vieilles personnes ayant vécu certains de ces événements dramatiques. Au fil d’une lecture agréable, le lecteur est à même de se rendre compte que l’auteur est très attaché à sa ville natale, Miliana. A travers  cette quête de l’écriture, Ahmed Benblidia n’a fait que rendre justice «à l’histoire si allègrement bafouée pour les besoins d’une politique sordide», souligne l’auteur dans l’avant-propos.
En somme, La résistance à l’occupation dans la région de Miliana 1830-1843, une page de l’Histoire renseigne et restitue la mémoire des habitants de Miliana. Pour rappel, Ahmed Benblidia est né à  Miliana en 1901. Il est détenteur d’une licence en langue arabe et en littérature française. Nommé instituteur de l’enseignement «indigène» dès 1920, il a consacré toute sa vie à la noble tâche de l’enseignement. Bien que retraité en 1961, il fut rappelé en juillet 1962. On lui a alors confié le poste d’inspecteur académique d’Alger. Quelques années plus tard, il est à la tête d’un autre poste important, celui  de la Direction des enseignements. En 1980, il est muté en qualité de conseiller au ministère de l’Education nationale.
 Ahmed Benblidia - La  Résistance à l’occupation dans la région  de Miliana, 1830-1843. Edition El Kalima. 212 pages. Septembre 2013.  Nacima chaabani  Elwatan
 
Blogger Templates