LA DAIRA DE MILIANA ET LES EMPREINTES DE GABRIEL DARBERA

En 1834, Madame Dalbera avec son fils de 15 ans, quelques parents et amis, prit la décision de s'exiler à Alger. La France y était depuis moins de 4 ans et c'est là qu'ils se fixèrent.

Le fils Gabriel trouva rapidement sa voie dans la charpenterie et la menuiserie, si vite même que, travailleur et entreprenant, il put dès 1840 s'installer à son compte. Pour loger ses ateliers il acheta un terrain rue du Marché, plus tard rue des Généraux Morris, et qui deviendra un jour le siège de la Société des Beaux-Arts.
L'entreprise Darbeda ne cessant de se développer fut, en 1866, déplacée rue Mogador. Sur 900 mètres carrés Gabriel fit édifier deux immeubles en réservant les rez- de chaussée aux différents travaux du bois. Ces bâtiments existent encore de nos jours.
C'est l'ainé, Marcel qui prit aussitôt la succession. Doté d'une solide expérience déjà, il modernisa l'entreprise qui, trop à l'étroit pour ce nouvel essor, s'installa dans le nouveau quartier de L'Agha Supérieur en 1880.
François, le second fils de Marcel, assuma la direction des travaux de l'Entreprise Darbera jusqu'à la mort de son père en 1908. Il lui succéda et attacha son nom à de grandes réalisations de l'époque. Jusqu'à la guerre de 1914 : La banque de l'Algérie (menuiseries en noyer de France), et le palais des Assemblées Algériennes (en chêne) à Alger.
la Gare et l'Hôtel Terminus à Oran, la sous-préfecture de Miliana (décoration et mobilier) etc…De 1919 à 1930, ce savoir-faire continua à s'exercer dans les nombreuses agences de la Compagnie Algérienne, la Banque Barclay, le collège Notre Dame d'Afrique et le Pensionnat Sainte Geneviéve à Alger etc…. De même que dans de nombreuses demeures privées. François Darbeda a fut président des entreprises de menuiseries d'Agerie et Vice-Président des entreprises de Travaux Publics.
En 1901 il réalisa l'immeuble Duret place Bugeaud à Alger. La frise en terre cuite qui couronna la construction était du sculpteur Fourquet, prix de Rome . En 1908, au concours pour l'érection d'un lycée de jeunes filles, il remporta le premier prix et se vit confier la direction des travaux. Ce sera plus tard le lycée Delacroix . Cette année là il sera nommé Architecte des Palais par le Gouvernement Général de l'Algerie.
En 1905, dans l'un des deux immeubles qu'il édifia à l'angle des rues du Languedoc et Drouillet, figurera dans le tympan de la porte d'angle, une fresque du peintre Antoni En 1908, il se classera premier au concours pour l'érection de l'Hôtel et des bureaux de la sous préfecture de MILIANA et obtiendra l'année suivante la direction des travaux.
En 1910, le Gouverneur Jonnart, lui confia l'étude de la construction, de style renaissance, du Palais des Délégations Financières, (plus tard : Assemblée Algérienne), boulevard Carnot ainsi que la direction des travaux.