COMPLICITE DE L’EGYPTE DANS LE BLOCUS IMPOSE A GHAZA

Le chef du convoi « Viva Palestina 3», George Galloway, évoque avec amertume son passage en Egypte, il utilise, en effet, des propos peu amènes pour décrire les dirigeants Égyptiens qui ont, d’après lui, oublié le rôle de leur pays qui est considéré comme le chef de file des pays arabe mais qui a décidé de prendre part au blocus imposé à Gaza.
Les arabes et les musulmans du monde entier qui ont sûrement suivi son intervention, sur la chaine de télévision « Al-Djazeera », auront été ému par les déclarations de cet homme qui parlait avec son cœur et dont la description qu’il a faite de l’Egypte ne diffère pas tellement de l’état d’Israël. Elle fut un moment la locomotive du monde arabe. Il a également répété une question que des enfants palestiniens lui avaient posé : « où sont les arabes dont on entend parler dans les livres d’histoire », et le redemande en direct non comme un appel à la rébellion mais simplement comme un amer constat : « où sont les 300 millions d’arabes qui sont habités par un sentiment de honte et d’abandon de leur dirigeants ? ».
Mr Galloway a, d’ailleurs, salué la position de Tayep Erdogan et a émis le souhait que les dirigeants égyptiens, américains, britannique et de bien d’autres pays arabes prenne exemple sur lui. Les dirigeants égyptiens préservent au lieu de cela les intérêts israéliens aux dépend de ceux de leur peuple. Ce pays qui a perdu plus de 120 mille martyrs pendant les guerres de Suez, des six jours(1967), et celle du Ramadan(1973), et qu’on citait comme exemple de dignité et de bravoure, soutient aujourd’hui, a-t-il dit, le mur de la honte .
Lorsque M Galloway a pris part en compagnie d’un groupe de personnes anonymes, au convoi ayant pour objectif de briser le blocus qui pèse sur gaza, il n’imaginait pas trouver sur son chemin une armada de policiers et de militaires leur enjoignant de se diriger vers un petit port, El-Arich, loin de Gaza et d’Israël. Le gouvernement égyptien a, à cette occasion, démontré clairement son parti pris en faveur de l’Etat Hébreu et du blocus sur Gaza.
Le convoi est finalement arrivé après 31 jours d’accrochage entre les policiers égyptiens et les militants qui ont tenu à les suivre, depuis leur départ de Turquie, mais qui n’était pas au bout de leurs peines puisqu’au moment de remettre les voitures et leurs contenus aux médecins palestiniens, il leur a été demandé par les égyptiens de présenter une demande aux autorités israéliennes, chose qui a provoqué la colère du député britannique, qui hors de lui a déclaré : « je ne reconnais pas l’Etat d’Israël qui a colonisé El- Qods et qui impose un blocus à tout un peuple », « il est incroyable que les plus belles villes arabes soient colonisés a-t-il poursuivi en référence à Bagdad, et El Qods.
M Galloway a, pour finir, annoncé que « d’autres convois se succéderont sur le chemin vers gaza, comme celui dirigé par Chavez, de Zuma, Mahatir, ainsi qu’un convoi chinois et un autre russe…les convois ne s’arrêteront pas et nous verrons, à ce moment là, quel parti prendra Moubarak face à des caravanes dirigées par des personnalités connues pour leur militantisme.



SITE OFFICIEL DU LEADER ARABE GEORGE GALLOWAY