LES PLATANES DE MILIANA APPELLENT AU SECOURS !


Les immenses arbres centenaires, qui constituaient la fierté de la ville et son Symbole, que Saint-Arnaud eut planté commencent à périr, le chancre coloré décime les platanes. Mais ce champignon n'est pas le seul à mettre mal des arbres centenaires qui forment une voûte verdoyante au-dessus de la ville et de ces avenues. Creux par nature, ces platanes sont victimes de pourriture , la faute à la structure de l'arbre qui capte l'eau et ne l'évacue pas. Conséquence le bois pourrit et fragilise les branches.
Devant l'insouciance totale de la municipalité de la ville qui se voit non concernée de ce qui se passe, Miliana est exposé a un vrai crime écologique, d'ailleurs aucun diagnostic ni prélèvement n’a été effectué sur les arbres pour analyse ni aucune mesure préventive n'a été entrepris pour éviter la contamination des autres arbres.
Pour les Milianais il ne reste à Miliana que cette parure, en perdant ces arbres la ville perdra son identité. 
Un vieux Milianais qui a dépassé sa centième année déclara : "Ces majestueux arbres, sont plus âgés que moi, je les ai vus grandir et ça me fait mal au cœur de les voire périr.
Décidément, après ces dégâts, l’année 2009 s'annonce comme une mauvaise année pour les arbres de Miliana, qui méritent pour leur sauvegarde l’intervention même des autorités supérieures de l’état algérien.